LES PROGRES D’ILONA

Bienvenue sur le blog consacré à notre fille

Retour à l’Institut Petö et visite à la fondation Bliss – avril 2010

Classé dans : Non classé — 1 mai, 2010 @ 15:43

Les vacances de printemps me permettent d’aller en Hongrie voir par même les activités d’Ilona. C’est mieux que tous les compte-rendus et photographies disponibles.

Après une semaine de repos où je peux pleinement profiter de ma fille et être en famille, les choses sérieuses reprennent.

L’Institut Petö, je connais. Un rendez-vous avec Györgyi la chef de groupe, absente l’an passé lors de ma visite pour cause de formation de conducteur au Etats-Unis, me permet de voir que l’esprit de la méthode est toujours le même. Elle vante la volonté d’Ilona, son envie de réussir ce qu’on lui demande de faire, etc.

La Fondation Bliss. Franchement, c’est très surprenant cette capacité de se mettre au niveau de chaque enfant et au niveau de son handicap de communication avec une énergie, une passion et un savoir-faire incroyable. C’est une autre Györgyi qui gère le « cours » collectif (celle que l’on voit sur les extrait de l’émission dont je parle dans un article antérieur). Elle est vraiment exceptionnelle avec chaque enfant. Anna, son assistante, participe au cours collectif et ensuite, elle prend Ilona pour des apprentissage de communication en solitaire ou avec sa maman.

Je ne sais pas qui de Petö ou de Bliss en sont à l’origine mais c’est la première fois où je vois un tel changement chez Ilona au niveau mental. Physiquement c’est toujours aussi dur même si elle se sert beaucoup mieux de ses mains, qu’elle se tient mieux, etc. J’ai pu établir un contact nouveau, plus approfondi. Le fait de pouvoir dire oui et non la libère, mais en plus elle « s’exprime » sur ce qu’elle veut faire ou pas. et bouquet final, elle fait oui et non de la tête ce qui est encore plus « parlant » que tout. Avec quelle franchise, elle vous dit qu’elle n’aime pas aller chez la kiné, c’est vraiment explicite…par contre elle nous a surpris en nous disant qu’elle n’aimait pas aller à la piscine alors que nous étions persuadés que c’était sa joie de la semaine à l’époque où elle s’y rendait. Je pense que ce sont les plongées forcées sous l’eau qui lui faisaient peur. Il faudra que nous allions avec elle pour lui redonner le goût de profiter de l’eau sans crainte.

D’un côté, je suis réconforté de voir ma fille évoluer dans le cadre de deux formations où elle se sent bien. Par contre, l’éloignement pèse de plus en plus. Poursuivre la démarche ? oui bien sûr, mais combien de temps encore. Il y a peu d’espoir que la France introduise la méthode Petö comme thérapie reconnue. J’ai appris que l’Ambassade de France en Hongrie a demandé une évaluation de la méthode en 1998 au Ministère de l’Education National. Le rapport présente des conclusions suffisamment critiques pour empêcher toute démarche de mise en œuvre de la méthode en France. Moi je veux bien que la France me présente une méthode plus efficace….

4 commentaires »

  1. lina dit :

    Et bien moi, je trouve ca génial qu’Ilona puisse exprimer ce qu’elle aime et ce qu’elle veut. J’imagine les perspectives que ca ouvrirait pour Guillaume.

    Quand à l’éducation conductive en france : il ne faut pas oublier que cette évaluation à dix ans. Depuis plusieurs associations se sont créées, organisent avec succés des sessions en France, la situation a changé ! Et justement, il faut montrer aux pouvoirs publics qu’il n’y a pas que ce rapport, et leur donner l’occasion d’évoluer dans leurs idées. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

  2. Evelyne dit :

    L’évaluation de la méthode Petö date de 1998 ! 12 ANS ! Combien d’enfants ont pu bénéficier des bienfaits de cette méthode ? Pourquoi ne pas envisager une nouvelle évaluation du ministère de l’éducation nationale ? Pourquoi ne pas mobiliser à nouveau l’ambassade ? Je pense que de nombreux parents pourraient témoigner et être garants des bienfaits de cette méthode thérapeutique ? Là, c’était pour les parents !…… Bon Ilona, je trouve que tu as raison de faire savoir que la piscine n’est pas aussi top pour toi qu’on pourrait le penser. Je pense qu’à présent, tout le monde va être attentif à ton avis, continue à faire savoir ce qui est bon ou pas pour toi, je te soutiendrai toujours. Je te fais de multiples bisous et continue à te manisfester et surtout à donner ton avis.

  3. 'Za dit :

    Votre article est poignant je trouve…

    Bravo à Ilona pour ses progrès, c’est super :)

    Par contre j’imagine à quel point ça doit être pesant… Comme les autres l’ont souligné, ça serait vraiment bien qu’une nouvelle évaluation ait lieu et que la méthode se développe en France. Pas mal de choses ont bougé depuis, donc on peut espérer que l’évaluation serait bien plus positive. En tout cas nous sommes quand même un petit nombre à croire en cette méthode…

    Courage pour la suite…

  4. delphine dit :

    Bonjour, c’est la première fois que je viens sur votre blog. Je suis très touchée par votre puce Ilona qui se bat chaque jour pour progresser et j’essaye d’imaginer l’énergie qu’il vous faut pour vous battre avec elle. Je m’intéresse aux différentes histoires car mon fils suit actuellement la méthode PADOVAN pour quelques soucis résultant de sa prématurité. Même s’il n’a pas de handicap reconnu, on voit bien que pour faire certaines choses, il présente des difficultés, notamment en motricité fine et a des soucis de comportement. Je vous souhaite bon courage dans votre combat et je fais de gros bisous à votre fille. Delphine

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Hamitouche Adel |
la vie après un grave accident |
abuspsy |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hypnose ericksonienne et th...
| YOGA FÉMININ
| PSYCHOTHERAPIE NOUVELLE : L...